Vous trouverez en toute fin de blog ,
classés par ordre alphabétique ,
tous les libellés des billets publiés

Vous pouvez me retrouver sur ce blog " Clic image "

Vous pouvez me retrouver sur ce blog " Clic image "
Vous pouvez me retrouver sur ce blog " Clic image "

Translate

samedi, octobre 25, 2008

Le train à crémaillère de la Rhune

La Rhune : lieu mythique et montagne-emblème du pays basque il est grandiose et beau à couper le souffle : je dédie ce billet à tous les amoureux de cette région
La Rhune : en basque : larrun; bon pâturage
Le train à crémaillère de la Rhune
Il date de 1924 et mène en 35 mn au sommet , son allure est de 8 km/h
Son point de départ est le col de St Ignace altitude 169 m ; destination : le sommet de la Rhune : altitude 905 m
De son sommet- frontière ; trône un émetteur de télévision
Nous voici au sommet de la Rhune 905 m
Ce matin là nous avions décidés de nous hisser au sommet de la Rhune en prenant notre billet : un aller simple , puis de le redescendre à pieds pour rejoindre le col de St Ignace notre point de départ Nous montons à l 'une des ventas pour nous faire préparer nos sandwichs : pour moi fromage ... les ventas espagnoles, sont à la fois des auberges traditionnelles et boutiques de souvenirs permettent de se restaurer tout en admirant d'un côté, l'un des plus vastes horizons maritimes d'Europe, de l'autre les cimes des Pyrénées, la côte Cantabrique, et la côte d'Aquitaine.

Pottok : cheval basque sauvage ils vivent en complète liberté tout comme les manechs " brebis locales "




Photographie prise du petit train : la vue est celle de l'océan et de St Jean de Luz

La Brêche : et tout en haut le sommet avec son émetteur télé et... les ventas , il y plusieurs années en arrière arrivés au sommet nous étions accueillis par une musique tonitruante apparement abandonnée de nos jours dommage j'aimais bien cette petite attention !


Pottok , le vent était assez présent et vif




Brouillard coté espagnole ; il faut dire que ce matin là . la température était assez basse à peine 7 °
Nous attaquons le sentier qui descend sur le Col de St Ignace en route pour une torture sans retour pour les genoux et les chevilles
Pose déjeuné ! superbe panorama pour engloutir les sandwichs achetés du matin !



Les Manechs ;: brebis locales
Premier refuge sur notre chemin ; on ne peut le loupper car il se trouve à la croisée des chemins qui mènent soit à Ascain ; soit au col de St Ignace notre destination du jour ; soit Olhette ; soit à Sare ....nous avons progressé La Rhune est à présent bien au dessus de nous !


J'ai beaucoup aimé cette affichette pour les randonneurs et amoureux de la nature que nous sommes : désolée la photo est vraiment mauvaise elle a été prise surtout pour le fun et le bon souvenir à aucun moment " je le regrette un peu " je ne me suis vraiment posée pour faire de bonnes photos tant je croquais à pleine dents ces paysages si majestueux !
Deuxième refuge , celui - ci est beaucoup plus grand et possède un coral
c'est également là que sont rassemblés les pottoks



Les pottoks se regroupent ici pour boire car nous sommes au Col des 3 Fontaines à 543 m d'altitude:

Ah ! Les Redoutes napoléoniennes " koraldandia"

Les manechs : mea culpea en les photographiant et malgré ma discrétion ...je les ai dérangées...
Nous voici presque arrivés au col de St Ignace : Altitude 169 m , nous venons de descendre un dénivelé de 700 m et les derniers mètres sont les plus difficiles , tous ceux qui l'ont fait me comprendront....de plus la chaleur était très présente quelle différence de température en seulement 2 h 30 mn !!!!

8 commentaires:

  1. C'est magnifique, somptueux, des paysages extraordinaires, des couleurs incroyables... on se croirait presque dans les Andes... enfin je n'y suis jamais allée, mais d'après les photos... et finalement nous sommes en France. Très très beau reportage, merci.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette merveilleuse balade!

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  3. Je suis allée trois fois à la Rhune. Les deux premières fois, nous avons pris le train à l'allée et fais les retours à pieds. La dernière fois, ce fut aller-retour par le petit train.
    C'était il y a quelques années déjà mais mes jambes et surtout mes pieds s'en souviennent. Mais les souvenirs que j'ai portent surtout sur la faune et la flore ainsi que sur la vue et le panorama de la Rhune.
    Merci de m'avoir fait revivre tout ça.

    RépondreSupprimer
  4. Marjolaine ! cela me fait très plaisir également pour ce petit partage , cet endroit est un pur bonheur pour tout ceux qui sont amoureux de la faune et flore très riche et intacte de cette belle région !
    A+SACHA

    RépondreSupprimer
  5. Nous le ferons à pied, comme toi, quand les puces seront plus vieilles, en juin on a fait l'aller-retour en train, ce d'autant que le panorama était masqué par la brume et qu'il bruinait !

    RépondreSupprimer
  6. J'y suis allée quand j'avais 15 ans, ces photos me rappelle de très bons souvenirs, c'est splendide ! Merci !

    RépondreSupprimer
  7. Tellement belle, mythique et emblématique que nos brillants technocrates parisiens ont décidé de la couper en deux dans le sens de la longueur : cinq tunnels, cinq viaducs et une énorme tranchée au milieu pour y faire passer le TGV. Tous ca pour éviter de troubler la concentration des amateurs des greens de Chantaco. A méditer par tous les amoureux de la région

    RépondreSupprimer
  8. splendide et très joli reportage... une excursion à faire!

    RépondreSupprimer

Bonjour
Merci pour vos commentaires toujours très appréciés
Sacha

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.